×
MediaSchool Group
ECS: Ecole de communication Europeenne

Ecole Supérieure de Communication
Titres certifiés par l’état
Niveaux I et II

Une nuit blanche pour gérer une crise


La nuit du 1er au 2 décembre 2016, les étudiants en M2 Communication publique et politique à l’ECS Paris et les étudiants en M1 Radio/Télévision à l’IEJ Paris ont simulé une situation de crise gouvernementale. Une nuit blanche en pleine effervescence…

 

Entre le 1er et le 2 décembre 2016, les étudiants du M2 Communication publique et politique à l’ECS Paris n’ont pas fermé l’œil de la nuit. Endossant le rôle de membres du gouvernement et du service communication du Président de la République, ils ont dû faire face à une crise sans précédent : une rumeur affirme que le Président est atteint d’une grave maladie psychologique et qu’il n’est plus apte à exercer son pouvoir. L’information a vite circulé et provoqué de nombreuses critiques et manifestations dans les rues de l’Hexagone.

 

 

 

Les étudiants transformés pour l’occasion en professionnels de la communication politique ont dû réagir rapidement et se poser les bonnes questions face à cette situation de crise, concoctée spécialement par leur professeur André Chevallier. Un exercice que ce dernier organise depuis cinq ans afin d’évaluer la bonne acquisition des principes de la communication de ses étudiants mais aussi « leur capacité personnelle à gérer une situation de grand stress à travers un cas pratique en situation réelle ».

 

Cette année, le scénario comportait une particularité : les jeunes communicants ont été soumis en temps réel à la pression médiatique incarnée par les étudiants en M1 Radio/Télévision de l’IEJ Paris, comme lors de la 1re édition. « En plus d’ajouter à la vraisemblance des événements, la confrontation entre les deux univers a permis une vraie stimulation chez les étudiants des deux écoles, chacun souhaitant montrer à l’autre sa légitimité en tant que communicant ou journaliste », analyse André Chevallier.

 

 

 

Le professeur note avec fierté que tous les étudiants ont eu un « comportement exemplaire, jouant le rôle jusqu’au bout, participant ainsi au bon déroulement du scénario ». Quelques jours après l’expérience, les jeunes ont été eux-mêmes étonnés par leur réactivité et surtout par leur capacité de résistance tant psychologique et physique. Ils s’accordent à dire qu’il s’agit d’une expérience unique au cours de laquelle ils ont pu s’exprimer beaucoup plus largement que sur une feuille de papier et repousser leurs limites.

 

Pour les curieux, sachez que la nuit a été filmée et qu’une courte vidéo sera diffusée lors de la cérémonie de remise des diplômes de l’ECS Paris en fin d’année scolaire.